Plan Vigipirate et journée mondiale de lutte contre le terrorisme

Créé en 2008, le 11 septembre est reconnu comme la Journée Mondiale de Lutte contre le Terrorisme. Elle est représentée par de nombreuses associations, comme le MPCT (Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme). Cette date n’a pas été choisie au hasard car elle rappelle les attentats du 11 septembre 2001, attentats les plus meurtriers jamais perpétrés de l’Histoire.

Cette journée a pour principal objectif de renforcer la solidarité entre les personnes victimes du terrorisme et leurs familles. Elle permet aussi de renforcer les liens entre les différentes associations antiterroristes et les victimes.

 Le plan Vigipirate est un des outils du dispositif français de lutte contre le terrorisme renforçant la vigilance, la prévention et la protection du pays.

Le plan Vigipirate associe tous les acteurs à l’échelle nationale (Etat, collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens) et relève du Premier Ministre.

Depuis 2016, le plan Vigipirate se partage en 3 niveaux d’alertes.

 

 

 

Ce niveau s’active en permanence et est valable sur l’ensemble du territoire au quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

Ce niveau est déclenché en cas de niveau élevé de la menace terroriste. Il touche l’ensemble du territoire ou cible une zone géographique ou un secteur d’activité particulier. Ce niveau d’alerte n’a pas de limite de temps définie. Il prévoit le renforcement des mesures permanentes et l’activation de mesures additionnelles (patrouilles supplémentaires, filtrages, fouilles…).

 

 

 

 

 

 

Ce niveau est activé en cas de menace d’attaque terroriste documentée et imminente ou à la suite immédiate d’un attentat. Cet état de vigilance et de protection maximal est déclenché pour une courte durée sur l’ensemble du territoire national ou sur une zone géographique délimitée. Ce niveau permet de prendre des mesures additionnelles contraignantes (fermeture de certaines routes et des transports publics…).

 

 

 

La signalisation Vigipirate vise à rappeler la constante vigilance face à la menace terroriste dans les lieux publics. Elle est aujourd’hui primordiale en France, étant donné les événements de ces deux dernières années.

 En règle générale, les panneaux Vigipirate doivent être affichés à l’entrée des établissements recevant du public.

En période de « Sécurité renforcée – risque attentat » ou d’ « Urgence attentat » (niveau 2 et 3), la signalisation doit être davantage présente, en particulier dans les lieux où les mesures sont   renforcées, afin de permettre au public d’associer immédiatement la contrainte particulière qui lui est imposée avec la prévention d’un acte terroriste.

Lorsque ces niveaux sont déclenchés, il est important pour le public d’anticiper la menace terroriste.

Les panneaux des trois différents niveaux du plan Vigipirate sont disponibles sur notre site Signalétique.biz en différentes dimensions et sur plusieurs supports (Adhésif, Plastique PVC, Aluminium).

Une pancarte de signalisation de rappel des consignes de sécurité à suivre en cas de menace terroriste dans les écoles, collèges et lycées est également disponible.